L’ÉCOLE DE THÉRAPIE MANUELLE DE L’OCÉAN INDIEN

L’ETMOI fonde son enseignement sur le concept ostéopathique qu’elle adapte à la pratique kinésithérapique.

LE CONCEPT OSTHÉOPATHIQUE

DÉFINITION

La définition énoncée lors de la « Convention Européenne d’Ostéopathie » de Bruxelles en 1987 est la suivante :

La médecine ostéopathique est une science, un art et une philosophie de soin de la santé, étayée par des connaissances scientifiques en évolution. Sa philosophie englobe le concept de l’unité de la structure de l’organisme vivant et de ses fonctions. Sa spécificité consiste à utiliser un mode thérapeutique qui vise à réharmoniser les rapports de mobilité et de fluctuation des structures anatomiques. Son art consiste en l’application de ses concepts à la pratique médicale dans toutes ses branches et spécialités. Sa science comprend notamment les connaissances comportementales, chimiques, physiques et biologiques relatives au rétablissement et à la préservation de la santé, ainsi qu’à la prévention de la maladie et au soulagement du malade.

PRINCIPES

Si nous restons fidèles à la « Convention Européenne d’Ostéopathie » de Bruxelles de 1987. « Les concepts ostéopathiques mettent en évidence les principes suivants :

  • Le corps, par un système d’équilibre complexe, tend à l’auto régulation et à l’auto guérison face aux processus de la maladie.
  • Le corps humain est une entité dans laquelle la structure et la fonction sont mutuellement et réciproquement interdépendantes.

Un traitement rationnel est fondé sur cette philosophie et ses principes. Il favorise le concept Structure/Fonction dans son approche diagnostique et thérapeutique par des moyens manuels.

Dans cette formation, le paysage physiologique est articulé selon quatre systèmes possédant chacun une logique propre et tissant entre eux des relations d’interdépendance. Ces quatre systèmes sont :

  • Le système nerveux, intelligent et central, destiné à gérer le fonctionnement, la survie et l’adaptation à l’environnement.
  • Le système compensatoire, mathématique et non intelligent, composé du rachis et du système relationnel, et destiné à gérer la compensation du trouble fonctionnel d’une structure par le travail accru d’autres structure.
  • Le système relationnel, composé de l’appareil préhenseur, de l’appareil locomoteur et de l’appareil crânien, et destiné à assurer la relation avec l’environnement mais faisant également partie intégrante du système compensatoire.
  • Le système viscéral, composé des organes et des viscères, et destiné à gérer les fonctions de nutrition, de reproduction, de respiration et de répartition d’énergie.

Notons dès à présent que ces systèmes, lorsqu’ils sont abordés, en regard, de la Médecine Traditionnelle Chinoise, offrent un cinquième système, le système énergétique. Si ce dernier entre bien, d’un point de vue anatomo-physiologique, dans le système nerveux, il permet d’appréhender le dynamisme global nécessaire au maintien de l’équilibre fonctionnel de l’organisme.

Un système est un ensemble d’éléments interagissant entre eux selon un certain nombre de principes ou de règles. Il est déterminé par le choix des interactions qui le caractérisent et par sa frontière, c’est-à- dire le critère d’appartenance au système (déterminant si une entité appartient au système ou fait au contraire partie de son environnement).

Au sein de chacun de ces systèmes, la structure, qu’elle soit nerveuse, articulaire ou viscéro-organique, entretiendra une relation directe et réciproque avec la fonction qui lui est propre.

Ainsi, une structure donnée peut très vite perdre sa fonction, si elle perd sa mobilité (ou sa motilité) et cela même en l’absence de symptôme.

ÉTUDES DE CAS

LE VADE-MECUM D’OSTHÉOPATHIE

Pratique et accessible, cet ouvrage cherche à tisser des liens directs entre les motifs de consultation rencontrés en cabinet et les structures impliquées.

Dans le souci d’une nouvelle approche de l’ostéopathie, l’auteur choisit d’articuler le paysage physiologique selon quatre systèmes possédant une logique propre et tissant entre eux des relations d’interdépendance : les systèmes nerveux, compensatoire, relationnel et viscéral.

Il distingue, notamment par une sensibilisation à la Médecine Traditionnelle Chinoise, un cinquième système soutenu par l’anatomo-physiologie du système nerveux, le système énergétique régissant le dynamisme global de l’organisme.

Dans ce cheminement, sont présentés les particularités de l’ostéopathie pédiatrique mais également les contextes devant, dans certains cas, amener le thérapeute à s’exclure et parfois même à (re)diriger le patient vers le professionnel de santé compétent.

Réunis dans un cahier couleur, des tableaux inédits présentent la plupart des schémas posturaux et les dysfonctions ostéopathiques correspondantes.

Table des matières du Vade-Mecum d'Ostéopathie

Présentation

Champ d’application Utilisation de l’ouvrage

Le système nerveux

Intégrité neurologique
Intégrité mécanique
Dysfonction
Relation avec les autres systèmes

Le système compensatoire

Intégrité mécanique
Dysfonction
Relation avec les autres systèmes

Le système relationnel

Intégrité mécanique
Dysfonction
Relation avec les autres systèmes

Le système viscéral

Intégrité organique et viscérale Intégrité mécanique
Dysfonction
Relation avec les autres systèmes

Le système énergétique

Intégrité énergétique Dysfonction

Ostéopathie pédiatrique

Intégrité du développement neurologique Intégrité du développement digestif Intégrité du développement respiratoire Intégrité du développement crânien Troubles développementaux Diagnostique pédiatrique

Traitement pédiatrique

Diagnostique d’exclusion

Etat général
Au sein du système nerveux
Au sein du système compensatoire Au sein du système relationnel
Au sein du système viscéral

Motifs de consultation

A.

Abducens VI (troubles du nerf)
Accessoire XI (troubles du nerf)
Anémie
Angulaire et des rhomboïdes (troubles des nerfs de l’) Apnée du sommeil

Appétit (troubles de l’) Artères (troubles des) ATM (troubles de l’) Audition (troubles de l’) Axillaire (troubles du nerf)

B.

Bucco-gingivo-dentaires (troubles)

C.

Céphalées
Cervicaux (troubles)
Cheville et du pied (troubles de la)
Circulation sanguine et lymphatique (troubles de la)
Cœur (troubles du)
Colon (troubles du)
Costaux (troubles)
Coude (troubles du)
Cutané latéral de la cuisse (troubles du nerf)
Cutané médial du bras et de l’avant-bras (troubles du nerf) Cutanés (troubles)

D.

Défécation (troubles de la) Déglutition (troubles de la) Diaphragme (troubles du) Dorsaux (troubles)
Dure-mère (troubles de la) Dysesthésie du membre inférieur Dysesthésie du membre supérieur Dysesthésie thoraco-abdominale Dystonie faciale

Dystonie du membre inférieur Dystonie du membre supérieur Dystonie thoraco-abdominale

E.

Élocution et de la phonation (troubles de l’) Encéphale (troubles de l’)
Épaule (troubles de l’)
Estomac (troubles de l’)

Facial VII (troubles du nerf)

F.

Fémoral (troubles du nerf) Foie (troubles du)

G.

Génito-fémoral (troubles du nerf) Genou (troubles du)
Glosso-pharyngien IX (troubles du nerf) Glutéal supérieur (troubles du nerf) Grand dentelé (troubles du nerf du) Grand dorsal (troubles du nerf du) Grand rond (troubles du nerf du) Gustatifs (troubles)

H.

Hanche (troubles de la) Hypoglosse XII (troubles du nerf)

I.

Ilio-hypogastrique (troubles du nerf) Ilio-inguinal (troubles du nerf) Immunitaires (troubles des défenses) Intercostaux (troubles des nerfs) Intestin grêle (troubles de l’)

L.

Laryngites Lombaires (troubles)

M.

Mastication (troubles de la)
Mastodynies
Médian (troubles du nerf)
Miction (troubles de la)
Muscle carré fémoral (troubles du nerf du) Muscle obturateur interne (troubles du nerf du) Muscle piriforme (troubles du nerf du) musculo-cutané (troubles du nerf)

N.

Neuro-végétative (dystonie)

O.

Obturateur (troubles du nerf) Oculomoteur III (troubles du nerf) Œdèmes
Olfactif I (troubles du nerf) Olfaction (troubles de l’)

Optique II (troubles du nerf)
Oreille interne (troubles de l’)
Oreille moyenne ou externe (troubles de l’) Osseux (troubles)
Ovaires (troubles des)

P.

Pancréas (troubles du)
Pectoraux (troubles des nerfs)
Pénis et du vagin (troubles du) Périnée (troubles du)
Petit sciatique (troubles du nerf) Pharyngites
Phrénique (troubles du nerf)
Plèvre (troubles de la) Pneumogastrique X (troubles du nerf) Poignet et de la main (troubles du) Poumons (troubles des) Proprioception (troubles de la) Prostate (troubles de la)
Psychiques (troubles)
Pubiens (troubles)

R.

Radial (troubles du nerf) Rate (troubles de la) Rectum (troubles du) Reins (troubles des) Rhinites

S.

Sacro-coccygiens (troubles) Sacro-iliaques (troubles) Sciatique (troubles du nerf) Sinusites

Sous-scapulaire (troubles du nerf) Stérilité (chez la femme)
Stérilité (chez l’homme)
Succion (troubles de la) Sus-scapulaire (troubles du nerf)

Symphyse sphéno-basilaire et des os crâniens (troubles de la) Syndrome menstruel

T.

Testicules (troubles des) Thermorégulation (troubles de la) Tonsilites
Trijumeau (névralgie du) Trijumeau V (troubles du nerf) Trochléaire IV (troubles du nerf)

U.

Ulnaire (troubles du nerf) Utérus (troubles de l’)

V.

Vésicule biliaire (troubles de la)
Vessie (troubles de la)
Vestibulaires (troubles) Vestibulo-cochléaire VIII (troubles du nerf) Vision (troubles de la)

Sources nutritionnelles

Acides gras « essentiels » poly-insaturés oméga 3 Acides gras « essentiels » poly-insaturés oméga 6 Acides gras « neutres » mono-insaturés oméga 9 Acides gras saturés

Aluminium Bicarbonate
Bore
Calcium
Cholestérol alimentaire Cobalt

Cuivre
Fer
Fibres longues solubles Flavonoïdes
Fluor
Iode
Magnésium
Manganèse
Nickel
Phosphore
Potassium
Sélénium
Silicium
Sodium
Soufre
Sulfite
Sulfites E220-227
Trans
Vitamine A
Vitamine B1
Vitamines B2
Vitamine B3
Vitamine B5
Vitamine B6
Vitamine B8
Vitamine B9 ou acide folique Vitamine B12
Vitamine C
Vitamine D
Vitamine E
Vitamine K
Vitamine PP
Zinc

Bibliographie


Correspondance ancienne/nouvelle n
omenclature Figures

L’ÉQUIPE ETMOI

Guillaume DEVOTO

C’est à partir d’une Maîtrise en Sciences et Technologies des Activités Physiques et Sportives (STAPS) et d’un Brevet d’État d’Éducateur Sportif (BEES) en boxe française à Grenoble, que Guillaume Devoto décide de s’orienter vers la kinésithérapie.

Il sortira diplômé de l’Université Catholique de Louvain (Belgique) avant d’obtenir, à l’Université de Lugano (Suisse italienne), un Lauréat de Docteur en Ostéopathie. Ce parcours s’achèvera à Biarritz où l’auteur se formera aux Normalisations Énergétiques (méthode Solere). La rencontre avec Roland Solere sera déterminante quant à sa vision de l’ostéopathie.

Règlement intérieur de l'École

Nom de l’organisme de formation : Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien

Numéro de déclaration d’activité : 04973310997

Numéro SIRET : 898500129 00017

I – PRÉAMBULE

L’ETMOI est un Organisme de formation professionnelle indépendant.
Sa forme juridique : SASU

Le présent règlement intérieur a vocation à préciser certaines dispositions s’appliquant à tous les inscrits et participants aux différents stages organisés par l’ETMOI dans le but de permettre un fonctionnement régulier des formations proposées.

Définition
SASU, Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien sera dénommée ci-après “Organisme de formation”. Les personnes suivant le stage seront dénommées ci-après “candidats”. Le Directeur de la formation Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien sera ci-après dénommé “le Responsable de l’Organisme de formation”.

II – DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Article 1
Conformément aux articles L 6352-3 et suivants et R 6352-1 et suivants du Code de travail, le présent règlement Intérieur a pour objet de définir les règles générales et permanentes et de préciser la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité ainsi que les règles relatives à la discipline, notamment les sanctions applicables aux candidats et les droits de ceux-ci en cas de sanction.

III – CHAMP D’APPLICATION

Article 2 : Personnes concernées
Le présent règlement s’applique à tous les candidats inscrits à une session dispensée par l’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien et ce, pour toute la durée de la formation suivie. Chaque candidat est considéré comme ayant accepté les termes du présent règlement lorsqu’il suit une formation dispensée par l’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien, et accepte que des mesures soient prises à son égard en cas d’inobservation de ce dernier.

Article 3 : Lieu de la formation
Les formations auront lieu soit dans les locaux de l’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien, soit dans des locaux extérieurs. Les dispositions du présent Règlement sont applicables non seulement au sein des locaux de l’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien, mais également dans tout local ou espace accessoire à l’Organisme (hôtels ou location de salles).

IV – HYGIÈNE ET SÉCURITÉ

Article 3 : Règles générales
Chaque candidat doit veiller à sa sécurité personnelle et à celle des autres en respectant les consignes générales et particulières de sécurité et d’hygiène en vigueur sur le lieu de formation.
Toutefois, conformément à l’article R.6352-1 du Code du travail, lorsque la formation se déroule dans une entreprise ou un établissement déjà doté d’un règlement intérieur, les mesures de santé et de sécurité applicables aux candidats sont celles de ce dernier règlement.

Article 4 : Boissons alcoolisées
Il est interdit aux candidats de pénétrer ou de séjourner dans l’établissement en état d’ivresse ainsi que d’y introduire des boissons alcoolisées.

Article 5 : Interdiction de fumer
En application du décret n° 2006 – 1386 du 15 novembre 2006 fixant les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif, il est interdit de fumer dans les locaux de formation.

Article 6 : Lieux de restauration
l’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien ne dispose pas de lieux de restauration. Il est organisé pour les candidats un repas pris en commun dans un des restaurants de proximité, à leurs frais ou à ceux de leur employeur. Une personne de l’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien ou le formateur accompagne le groupe au restaurant. Les personnes effectuent le déplacement sous leur propre responsabilité individuelle.

Article 7 : Consignes d’incendie
Conformément aux articles R. 4227-28 et suivants du Code du travail, les consignes d’incendie et notamment un plan de localisation des extincteurs et des issues de secours sont affichés dans les locaux de formation de manière à être connus de tous les candidats. Les candidats sont tenus d’exécuter sans délai l’ordre d’évacuation donné par l’animateur du stage ou par un salarié de l’établissement. Les consignes en vigueur dans l’établissement à observer en cas de péril et spécialement d’incendie, doivent être scrupuleusement respectées.

Article 8 : Accident
Tout accident ou incident survenu à l’occasion ou en cours de formation doit être immédiatement déclaré par le candidat accidenté ou les personnes témoins de l’accident, au Responsable de l’Organisme de formation.
Conformément à l’article R. 6342-3 du Code du travail, l’accident survenu au candidat pendant qu’il se trouve sur le lieu de formation, fait l’objet d’une déclaration par le Responsable de l’Organisme de formation auprès de la caisse de sécurité sociale.

V – DISCIPLINE

Article 9: Tenue et comportement
Les candidats sont invités à se présenter au lieu de formation en tenue décente et à avoir un comportement correct à l’égard de toute personne présente dans l’Organisme.

Article 10 : Horaires de stage
Les horaires de stage sont fixés par l’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien et portés à la connaissance des candidats par la convocation. Les candidats sont tenus de respecter ces horaires. L’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien se réserve, dans les limites imposées par des dispositions en vigueur, le droit de modifier les horaires de stage en fonction des nécessités de service.
Les candidats doivent se conformer aux modifications apportées par l’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien aux horaires d’organisation du stage. En cas d’absence ou de retard au stage, il est préférable pour le candidat d’en avertir l’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien au 0692167403. Par ailleurs, une fiche de présence doit être signée par le candidat au début de chaque demi-journée (matin et après-midi). L’employeur du candidat est informé des absences dans les meilleurs délais qui
suivent la connaissance par l’organisme de formation.
Le candidat doit être présent sur toute la durée de la formation. Si, pour une raison valable, il doit s’absenter pendant le temps de la formation ou partir avant l’heure annoncée de la fin de la formation, il doit impérativement avertir le Formateur et l’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien.

Article 11 : Accès dans les locaux de l’Organisme
Entrées et sorties. Les candidats ont accès à l’établissement exclusivement pour suivre le stage auquel ils sont inscrits. Ils ne peuvent y entrer ou y demeurer à d’autres fins, sauf autorisation de la direction. Il leur est interdit d’être accompagné de personnes non inscrites au stage qu’ils suivent (membres de la famille, amis…), d’introduire dans l’établissement un animal, même de très petite taille, de causer du désordre et, d’une manière générale, de faire obstacle au bon déroulement du stage.

Article 12 : Usage du matériel
Chaque candidat a l’obligation de conserver en bon état le matériel qui pourrait lui être confié en vue de sa formation. Les candidats sont tenus d’utiliser le matériel conformément à son objet. L’utilisation du matériel à d’autres fins, notamment personnelles est interdite, sauf pour le matériel mis à disposition à cet effet. A la fin du stage, le candidat est tenu de restituer tout matériel et document en sa possession appartenant à l’organisme de formation, sauf les  documents pédagogiques distribués en cours de formation.

Article 13 : Enregistrements
Il est formellement interdit, sauf dérogation expresse, d’enregistrer ou de filmer les sessions de formation.

Article 14 : Documentation pédagogique
La documentation pédagogique remise lors des sessions de formation est protégée au titre des droits d’auteur et ne peut être réutilisée autrement que pour un strict usage personnel. Sont notamment interdits leur reproduction par quelque procédé que ce soit.

Article 15 : Responsabilité de l’Organisme en cas de vol ou de dommages aux biens personnels des candidats
L’Ecole de Thérapie Manuelle de l’Océan Indien décline toute responsabilité en cas de perte, vol ou détérioration des objets personnels de toute nature déposés par les candidats dans les locaux de formation.

Article 16 : Sanctions et procédures disciplinaires
Tout manquement du candidat à l’une des dispositions du présent Règlement Intérieur pourra faire l’objet d’une sanction ou d’une procédure disciplinaire régies par les articles R 6352-3 à R 6532-8 du code du travail reproduit à la suite.

Article R6352-3
– Constitue une sanction toute mesure, autre que les observations verbales, prise par le Directeur de l’organisme de formation ou son représentant, à la suite d’un agissement du candidat considéré par lui comme fautif, que cette mesure soit de nature à affecter immédiatement ou non la présence de l’intéressé dans le stage ou à mettre en cause la continuité de la formation qu’il reçoit. Les amendes ou autres sanctions
pécuniaires sont interdites.

Article R6352-4
– Aucune sanction ne peut être infligée au candidat sans que celui-ci ait été informé au préalable des griefs retenus contre lui.

Article R6352-5
– Lorsque le Directeur de l’Organisme de formation ou son représentant envisage de prendre une sanction qui a une incidence, immédiate ou non, sur la présence d’un candidat dans une formation, il est procédé comme suit :
1° Le Directeur ou son représentant convoque le candidat en lui indiquant l’objet de cette convocation.
Celui-ci précise la date, l’heure et le lieu de l’entretien. Elle est écrite et est adressée par lettre recommandée ou remise à l’intéressé contre décharge,
2° Au cours de l’entretien, le candidat peut se faire assister par la personne de son choix, notamment le délégué de stage. La convocation mentionnée au 1° fait état de cette faculté,
3° Le Directeur ou son représentant indique le motif de la sanction envisagée et recueille les explications du candidat.

Article R6352-6
– La sanction ne peut intervenir moins d’un jour franc ni plus de quinze jours après l’entretien. Elle fait l’objet d’une décision écrite et motivée, notifiée au candidat par lettre recommandée ou remise contre récépissé.

Article R6352-7
– Lorsque l’agissement a rendu indispensable une mesure conservatoire d’exclusion temporaire à effet immédiat, aucune sanction définitive, relative à cet agissement, ne peut être prise sans que la procédure prévue à l’article R. 6352-4 et, éventuellement, aux articles R. 6352-5 et R. 6352-6, ait été observée.

Article R6352-8
– Le Directeur de l’Organisme de formation informe de la sanction prise :
1º L’employeur, lorsque le candidat est un salarié bénéficiant d’une action de formation dans le cadre du plan de formation d’une entreprise,
2º L’employeur et l’Organisme collecteur paritaire agréé qui a pris en charge les dépenses de la formation, lorsque le candidat est un salarié bénéficiant d’un congé individuel de formation,
3º L’organisme collecteur paritaire agréé qui a assuré le financement de l’action de formation dont a bénéficié le candidat.

VI – Publicité et date d’entrée en vigueur

Article 17 : Publicité
Le présent règlement est affiché dans les salles de formation et sur le site Internet de l’Organisme de formation. Il est applicable dès sa parution sur le site Internet de l’Organisme de formation.

Guillaume Devoto

Directeur général et Formateur

Email

etmoi974@gmail.com

Téléphone

+262 6 92 16 74 03

Nous contacter

6 + 6 =